Incarnation de l'âme dans le fœtus

 

Coucou les loulous 

Voilà ma petite louloute à 2 ans depuis 1 semaine.⭐️❤️🎂

Quel joie chaque jour de passer du temps avec elle, mais aussi quel bonheur de passé du temps avec tous mes enfants et oui j’en ai 4 ! 😊

Je suis papa au foyer et en même temps je fais ce travail de thérapeute ! C’est du travail mais que demandé de mieux ! J’aime ce que je fais ! Je suis comblé et épanoui ! 😍

Tout ça pour vous parler d’incarnation et à quel moment l’âme arrive dans le fœtus !

Un sujet que j’affectionne particulièrement et qui est venue à moi spontanément après la communication avec ma fille il y a 3 ans. Alors à toutes les personnes qui sont venue me voir en consultations pour la communication d’âme avant incarnation et qui ont perdu leur bébés dans les 1er mois de grossesse ou fait une IVG et se posant la question : est-ce que l’âme de bébé été présent et est ce qu’il a souffert ?
Voici la réponse pour les personnes qui s’interrogent encore, ceci est pour vous ! 

L’être humain n’est pas seulement un corps, il est un esprit immatériel, une âme incarné dans un corps. S’il est juste de dire : « j’ai un corps », il serait par contre erroné de dire « j’ai un esprit ».

Nous n’avons pas un esprit, nous sommes un esprit, et celui-ci s’incarne dans un corps pour la durée de son séjour terrestre. Le terme incarnation « in : dans » et « carne : chair » traduit très justement ce qui se passe : l’esprit, qui n’est pas de chair, entre dans un corps préparé à son intention par la future mère. Il entre dans le corps, mais il n’est pas le corps.

Vue sous cet angle, la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde prend un tout autre sens. Elle est le point de départ, non pas de l’esprit mais du petit corps en développement dans lequel s’incarnera l’esprit de l’enfant à venir. La reproduction ne produit pas la vie, mais uniquement des enveloppes physiques qui peuvent abriter la vie. L’esprit est en effet la seule chose vivante en l’être humain, tout le reste n’étant animé que grâce à sa présence.

Pour qu’une incarnation puisse avoir lieu, il faut que le corps en préparation soit suffisamment en affinité avec l’esprit, autrement dit suffisamment « humanisé ». L’esprit a en effet une forme humaine et il faut que le corps dans lequel il pénètre en ait aussi une.

Or, les premiers quinze jours, il n’y a pas encore véritablement un corps mais seulement un amas de cellules, d’un diamètre de 1mm environ. A la fin du premier mois, l’embryon, qui a la forme d’un grain de haricot de 5 mm de long, n’a toujours pas de bras, ni de jambes. Des ébauches d’organes se mettent en place, mais il ne s’agit encore que d’ébauches, non d’organes proprement dit.

L’esprit ne s’incarne pas encore mais commence à « tester » la matière en faisant des allée et venu dans le fœtus. C’est un procécus assez compliqué et lourd pour lui étant donné qu’il n’est plus habitué à une densité aussi lourde.

Au cours du 2è mois, le développement du corps et de certains organes progresse suffisamment et fasse passer l’embryon au stade de fœtus, l’esprit ne peut encore s’incarner, car le fœtus n’a pas encore une forme humaine.

Ce n’est qu’à la fin du 4è mois que les organes ont atteint un tel développement qu’ils sont à peu près identiques, dans leur structure et leur fonctionnement, à ceux du nouveau-né. Encore une à deux semaines de maturation et plus rien ne s’opposera à l’incarnation de l’esprit, puisque l’affinité entre lui et son futur organisme physique sera devenue suffisamment grande. Et de fait, l’incarnation aura lieu à cette période, au milieu de la grossesse.

Deux faits bien précis montrent que l’incarnation a effectivement eu lieu. Le premier est en relation avec les premiers mouvements du fœtus. En pénétrant dans le fœtus et en prenant possession, l’âme se met à le mouvoir. Il en résulte les mouvements de bras et de jambes typiques qui ont lieu à partir de cette période de la grossesse. Ceux-ci se distinguent nettement des mouvements, faibles et saccadés, qui ont précédé et qui résultent de l’action des nerfs. Maintenant, ils sont francs et nets parce qu’ils sont dirigés par l’esprit.

Le deuxième signe qui relève que l’incarnation a bien eu lieu est une chose que seule la mère peut observer et que d’ailleurs beaucoup de mères observent. Avec l’incarnation de l’esprit dans le petit corps qu’elle porte en elle, un étroit rapprochement se fait entre la mère et l’âme de son enfant. La mère peut alors ressentir quel genre d’âme s’est incarné.

Amour et Lumière  ⭐️

Vincent Ahanata

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article